Jeanne, en Service Civique au Chili!

Témoignage de Jeanne Girard en Service Civique au Chili au sein du Colegio Maison de l’enfance:

Après avoir obtenu une licence en Histoire de l’Art et Archéologie, j’ai décidé de partir voyager. En effet je n’étais pas réellement sûre du parcours universitaire que je voulais emprunter et cela faisait des années que je rêvais de découvrir la Patagonie. Je me suis donc envolée pour le Chili et l’Argentine durant trois mois. S’en sont suivis d’autres voyages (l’Europe, le Sri Lanka et l’Inde) sur une période d’un an. De retour en France j’ai senti le besoin et l’envie de retourner au Chili mais cette fois dans une démarche de volontariat, afin d’apprendre et d’apporter. Et par l’intermédiaire de l’association Hors Pistes, j’ai trouvé cette mission au Chili. 
 
Depuis mon arrivée au Chili je travaille dans une école alternative basée sur les principes de l’éducation Freinet. L’équipe enseignante de l’école m’a laissé une totale liberté sur ce que je voulais apporter au sein de leur structure. J’ai donc pu mettre en place, une fois par semaine, des classes d’art pour les plus grands. Je donne les cours de français en binôme avec la professeure qui est sur place, j’organise des sorties, je travaille sur les représentations de théâtre et dans certains cours, j’aide les élèves qui ont des difficultés dans certaines matières. 
 
J’ai pu apprendre à travailler avec un public que je connaissais finalement peu : les enfants. Et je me suis rendue compte que j’aimais beaucoup cela. Tous les jours j’apprend des choses sur eux et sur moi même, ils me partagent leur connaissance et moi la mienne. J’ai aussi beaucoup gagner en autonomie !   
 
Je n’ai pas réellement vécu de chocs interculturels car je connaissais déjà le pays. Mais ce qui m’a le plus surpris a été l’organisation de l’école. J’avoue avoir eu du mal à la comprendre au début car les élèves ont beaucoup de liberté et les semaines ne sont pas organisées de manières très carrées. Chaque semaine les cours peuvent changer selon ce que les élèves ont à faire. 
 
Je recommande complètement cette mission à quelqu’un qui a envie de découvrir une autre culture et de travailler avec des enfants. J’avais peur de ne pas trouver ma place, de ne pas avoir assez d’expériences et de connaissances pour pouvoir apporter à l’école et aux élèves mais j’ai finalement réussi à la dépasser et ai pris mon courage à deux mains pour mettre en place des choses. 
 
Jeanne