Chloé et Marie: 4 mois de sve en Roumanie.

Nous avons vécu à Baia Mare 4 mois pour le projet 4×4, accueillies par l’association Team For Youth.

Pourquoi partir dans un pays étranger où l’on ne parle pas la langue pendant 4 mois ? Beaucoup de raisons personnelles peuvent nous y pousser mais celle qui revient souvent est simple : Pour vivre une aventure qui me permet de me connaitre moi-même, mes limites, découvrir une autre culture et apporter sa pierre à l’édifice en tant que citoyen.

Alors oui, quitter sa zone de confort est effrayant, stressant. Tu entends aussi beaucoup de choses sur le pays où tu vas. Mais ce que tu découvres quand tu arrives te fait réaliser que toutes ces inquiétudes n’étaient pas fondées. Il n’y a qu’en vivant les choses pleinement que l’on peut changer sa vision de ce qui t’entoures. En 4 mois de SVE, nous avons vécu plus qu’en toute une vie.

Le projet consiste à développer des activités d’éducation non-formelle pour certaines communautés locales, pour la plupart défavorisées ou en situation de handicap. Nous donnons aussi des leçons de français et organisons des évènements sur notre pays. Même sans expérience dans le social, on apprend vite à être en lien avec de nombreuses publics différents : orphelins, enfants hospitalisés, enfants trisomiques, adultes porteurs de handicap physique ou mental…. Certains volontaires étaient réticents à travailler avec ce dernier public, pourtant c’est devenu l’activité favorite de l’équipe. Nous avons apprécié la grande autonomie que nous a laissée notre coordinatrice.

Nous avons appris à  adapter nos activités aux besoins du public, un de nos moments forts fut la création d’un spectacle de clown pour les enfants hospitalisés.

Mais ce n’est pas seulement le public avec qui nous avons fait connaissance. Les autres volontaires avec qui nous sommes dans l’association aussi font de cette expérience quelque chose d’extraordinaire et d’unique.

Par exemple nous sommes parties 10 jours en Turquie invitées par des anciennes volontaires.

Le style de vie interculturel en SVE est unique. Au quotidien nous vivions en colocation avec des volontaires venus d’Italie, de Turquie, du Portugal etc. Grâce à cet environnement international, nous avons développer plusieurs compétences notamment le travail en équipe, la communication non-violente, la gestion des conflits, etc.

La Roumanie et un pays magnifique et qui gagne à être connu. La gentillesse et l’accueil que nous avons reçu là-bas a balayé tous les préjugés que nous pouvions avoir sur ce pays.

Bien sur il y a des hauts et des bas (le retour !)

Après 4 mois, le retour est difficile. Nous nous sommes créer un quotidien agréable, des amitiés très fortes et tous les problèmes que l’on pensait être insurmontables n’étaient finalement que des broutilles que nous avons su gérer. Le SVE ce sont des moments et des gens qui nous touchent.